Crapahutage méditerranéen

Après avoir traversé la France de haut en bas, dans un train lancé à toute vitesse, fuyant les nuages lorrains, nous sortons d’une bouche de métro, éblouis par un soleil dardant ses rayons brûlants. Le chant des mouettes et l’air marin nous accueillent au bord du vieux port, nous sommes à Marseille. Nous y découvrirons les longues ruelles étroites du Panier, les Calanques brièvement parcourues et l’histoire des civilisations méditerranéennes.

Le vent nous porte ensuite vers l’est, Èze dans la brume, Ventimiglia par train, au delà de la frontière italienne, l’extravagance monégasque, et enfin Antibes et ses plages de rochers encaissés.

Nous en gardons des souvenirs d’aventures rimbaldiennes, de glaces savoureuses, de cinéma en plein air, de brouillards mystiques, de fleurs étranges, de crépuscules apaisants, de champs d’oursins, de repas succulents, de luxe, calme et volupté.


IMG_9626-2.jpg